2. Produire une cartographie participative et collaborative des structures ressources de Guyane.

  • Poursuivre l’actualisation de la cartographie de ces structures ressources.
  • Poursuivre l’actualisation de l’annuaire de ces structures ressources.

Annuaire CACL ==>> Cliquez ici
Annuaire CCDS ==>> Cliquez ici
Annuaire CCEG ==>> Cliquez ici
Annuaire CCOG ==>> Cliquez ici

4. Participer à l’insertion socio-sanitaire des personnes détenues en traitant du VIH/Sida et des enjeux de la santé sexuelle et de la RDR liés aux drogues.

  • Reconduire et améliorer les ateliers de Réduction Des Risques en milieu fermé (trois semaines avant la sortie de détention).
    Cliquez ici

5. Poursuivre le développement du réseau partenarial et les collaborations interdisciplinaires de Guyane.

Rendre pérennes les axes du groupe «acteurs dedans/dehors en Guyane».

  • Produire une connaissance scientifique à partir des résultats obtenus lors de l’évaluation du projet.
    Chaque année nous présentons nos résultats dans des colloques. Trois communications ont eu lieu depuis la mise en place du projet.

7. Améliorer le suivi médico-social des ex-détenus souffrant de pathologies chroniques : VIH-hépatites et/ou ayant des pratiques addictives en offrant un accompagnement spécifique. BIS

  • Rendre pérenne l’utilisation de Reconnect : une plateforme de stockage numérique (Kaïros a financé l’outil Reconnect à dix structures ressources de Guyane).
    Reconnect
  • Mise en place d’un accompagnement téléphonique pour ledit public.
  • Mise en place d’un accompagnement physique pour ledit public.

Kaïros c’est aussi songer à développer de nouvelles actions.

1) Développer des actions visant le maintien du lien familial.
La stabilité du réseau socio-familial semble être un facteur déterminant pour le suivi post-carcéral.

2) Développer un vestiaire solidaire.
Grâce à des dons de vêtements neufs, nous souhaitons participer à la valorisation de l’estime de soi chez des personnes traversées par des marginalités.

3) Création d’un espace (un réseau) d’échanges de pratiques dans les territoires ultramarins.
Fait par et pour les acteurs travaillant dans ces lieux auprès d’un public ayant connu un épisode carcéral.

4) Permettre aux hommes de la détention de participer à la réalisation du sac à dos du kit du sortant de prison.
Impliquer l’ensemble des PPSMDJ en dépit du genre dans la création des outils.

5) Créer des ateliers de gestion du budget.
Bon nombre de personnes rencontrées peinent dans la gestion du leurs budgets.